Open main menu

Page:Sacred Books of the East - Volume 21.djvu/48

This page needs to be proofread.
xlii
SADDHARMA-PUNDARÎKA.

Des bouddhas sans nombre, qui ont obtenu le Nirv£«a
Reposaient en paix au milieu des moyens habiles
Et que tous avaient explique* cette loi
Que des bouddhas presents et futurs
Dont le nombre est infini
A l'aide de toute sorte de moyens habiles
Avaient explique* et d^veloppe' une telle loi
Maintenant, Honorable du siecle
Depuis que tu es ne* et que tu es sorti de la famille
Tu as obtenu de tourner la roue de la loi
Et de l'expliquer par des moyens habiles
L'Honorable du siecle a expose* la vraie voie.
Le Mara n'a pas fait cette chose (n'a pas pris la figure du Bouddha)
C'est pourquoi je sais fermement
Que le M&ra ne s'est pas de'guise* en Bouddha (litt ne s'est pas fait Bouddha).
Moi, a cause du filet des doutes auxquels je m'^tais abandonnd
Je m'e*tais dit que c'^tait une chose faite par le Mara (c. a. d. que le M£ra avait pris la figure du Bouddha)
Mais quand j'eus entendu sa voix douce et souple
Profonde, eloigned, extrSmement d£i6e
Expliquant la loi pure
Mon cceur a e*te* grandement rejoui. ;
Mes doutes ont pour toujours disparu
Je reside en paix au sein de la vraie science
D£cid£ment, je dois devenir Bouddha.
Je serai respecte* des D6vas
Je toumerai la roue de la loi sans-supe*rieure
J'instruirai et je convertirai les Bddhisattvas.